Dragonforce @ Théâtre Corona, 25.07.2017

Ça fait quelque temps que j’ai découvert la musique d’25. Après avoir manqué leur dernière visite il y a peu de temps j’avais hâte de les voir et les entendre.

C’est donc dans le cadre de la tournée de Dragonforce que j’allais enfin voir Once Human, le nouveau projet de Logan Maeder. Les voir était un bien mot tant la lumière était quasi inexistante, mais en revanche, le son était excellent ce qui m’a permis d’entendre que le vocal de Lauren est aussi bon en live qu’en studio. C’est assez impression qu’une telle voix sorte d’un si petit corps, comme quoi avec du travail et de la volonté on peu faire à peu près tout et n’importe quoi.

Avec deux albums à leur actif, dont l’excellent Evolution paru en 2017, le band de Los Angeles a pu sortir le meilleur afin de contenter ses fans, mais aussi en relier de nouveaux. Lohan Maeder qui fut dans un passé lointain​ le guitariste de Machine Head on ne pouvait pas passer à côté d’un titre du mythique album paru en 1994, Burn My Eyes en l’occurrence, Davidian. Après cette très bonne mise en bouche, la table était mise pour Dragonforce.

Quand on est photographe de concert, avoir une place entre la foule est la scène c’est que du bonheur. Là il n’en est rien, ça va être à l’ancienne, avec les fans. Vu que je ne connaissais absolument rien de Dragonforce, je n’avais aucune idée à quoi m’attendre. J’ai vite été fixé, ça allait être le mode lavage intensif avec essorage vigoureux le tout accompagné d’une douche de bière.

Pour en revenir à la musique, les britanniques étaient présents à Montréal afin d’y présenter Reaching Into Infinity, leur septième album studio et autant dire que le monde avait répondu présent, car le Corona était plein jusqu’au bouchon. La musique du band étant assez festive, il y avait une excellente ambiance et même si je devais prendre des photos de la foule, je n’ai jamais eu de problème, ce qui n’est pas toujours le cas. Au final, une excellente soirée avec deux excellents bands et je suis reparti certes un peu mouillé, mais je suis reparti avec le sourire et très heureux d’avoir découvert Dragonforce.